Question en attente de réponse

Question de transparence

Bonjour,

Serait il possible par souci de TRANSPARENCE vis à vis des adhérents MGEN au nombre de 4 millions de connaître le détail d un contrat type de conventionnement auprès des partenaires de santé.
Quels sont les critères et engagements à respecter ?
Vous remercie de bien vouloir éclaircir ce qui lie un praticien à la MGEN hormis la prise en charge partielle des frais de santé.
Cordialement,
CP

caro
caro

caro

Contributeur débutant

25 points

Réponses

Bonjour caro,

Si nous ne pouvons détailler précisément les différents accords conventionnels qui nous lient aux professionnels de santé, nous pouvons préciser les principes qui les gouvernent :

  • S’agissant des opticiens et audioprothésistes, nous avons défini, sur la base de critères techniques, différentes catégories de verres ou d’équipements d’audioprothèses, reflétant la qualité, la technicité, la traçabilité des verres ou des équipements d’audioprothèses, catégories auxquelles nous avons associé des tarifs ; à partir de cette base tarifaire, les opticiens/audioprothésistes doivent accorder une remise supplémentaire, ce qui constitue leur grille de prix maximum qui est contrôlée systématiquement à chaque devis réalisé par ledit opticien/audioprothésiste.

Ces accords nécessitent également que les opticiens et audioprothésistes partenaires appliquent le tiers payant à la hauteur de la garantie accordée par la mutuelle.

  • S’agissant des chirurgiens-dentistes, nous avons négocié avec leurs représentants, des tarifs raisonnables pour les actes de prothèse ou d’orthodontie (enfants et adultes) auxquels recourent le plus fréquemment les patients.

En regard, les mutuelles partenaires se sont engagées à verser une prestation suffisamment importante pour que le reste à charge du patient soit réduit voire nul.

  • S’agissant des établissements hospitaliers, ceux-ci sont référencés sur la base de critères de qualité officiels, de niveaux d’honoraires et de maillage territorial permettant d’engager des négociations conventionnelles, portant notamment sur le prix de la chambre particulière, qui doit également respecter des critères de taille et de confort, et le bénéfice du tiers-payant.

Les mutuelles partenaires s’engagent à verser une prestation améliorée permettant de limiter le reste à charge du patient.

Angélique