A l'attention des utilisateurs du forum

A partir du 22 mai 2019, vous devrez utiliser un compte MGEN Connect pour vous connecter au forum.

Vous n’avez pas encore de compte MGEN Connect ?

Créez-en un dès à présent >


Vous souhaitez poster un message pour la 1ère fois sur le forum ?

Les inscriptions au forum sont fermées, pour cause de maintenance, jusqu’au 22 mai inclus.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

A l'attention des utilisateurs du forum

Les connexions au forum sont temporairement bloquées aujourd’hui, pour cause de maintenance.
Vous pouvez nous contacter par message privé sur les comptes MGEN&Vous Facebook et Twitter.

A l'attention des utilisateurs du forum

Les connexions au forum se font désormais grâce à votre compte MGEN Connect.

Si vous n’avez toujours pas créé de compte MGEN Connect, cliquez ici

Question en attente de réponse

Difficultés à se faire rembourser les frais de transport

Mon épouse et moi-même sommes adhérents de la MGEN depuis plus de 40 ans. Bien que celle-ci ait beaucoup changé et ressemble de plus en plus à bien d'autres complémentaires santé, et malgré des propositions concurrentes de plus en plus séduisantes quant aux tarifs et prestations, nous sommes restés fidèles à la MGEN, l'esprit mutualiste de nos débuts de carrière continuant à nous animer. Il ne semble malheureusement plus être très présent au sein de la MGEN comme en témoignent les déboires que nous subissons depuis plus de trois mois.
Début septembre, on a diagnostiqué à mon épouse une grave maladie de longue durée : l'aplasie médullaire idiopathique, qui touche une personne sur 500 000 environ. Cette maladie lui a imposé de se rendre deux fois par semaine au sevice d'hématologie du centre hospitalier Lyon Sud pour des examens et des transfusions, tantôt d'hémoglobine, tantôt de plaquettes. Le 20 novembre, elle a été hospitalisée pour trois semaines en chambre stérile dans ce même service.
Plutôt que d'utiliser systématiquement le transport en taxi auquel elle avait droit (elle ne l'a fait que deux fois avant son hospitalisation) et comme j'étais libre, j'ai moi-même effectué les trajets domicile-hôpital. Pendant son hospitalisation, fin novembre, j'ai constitué son dossier de demande de remboursement de frais de transport par véhicule particulier auquel donne droit son état de santé et nous l'avons expédié à la MGEN.
Le secrétariat du service d'hématologie ne nous ayant pas donné d'indication, j'ai mis comme justificatifs le document où figuraient les convocations adressées à ma femme. En décembre, le dossier nous a été renvoyé avec comme motif : il manque le document du médecin établissant la nécessité du transport. Nous le lui avons demandé. Il l'a établi sur papier à en-tête de l'hopital. Réexpédition du dossier à la MGEN. Renvoi du dossier à notre domicile en janvier : il faut utiliser un formulaire spécial dont seul le praticien dispose (visiblement, il l'ignorait).
Le secrétariat du service d'hématologie nous a établi ce document (un par trajet, soit quatorze) avec mention de Hôpital Lyon Sud et du nom de l'interne présent dans le service). Dossier à nouveau transmis à la MGEN. Retour dans notre boîte à lettres il y a deux jours : le médecin n'a pas signé. Il faut donc qu'on retrouve ce dernier (il n'est plus dans ce service) et qu'on lui fasse perdre son temps à signer quatorze documents (vingt-huit si on compabilise ceux destinés au médecin-conseil) au lieu d'être présent auprès des malades. En outre, que prouvera de plus cette signature que n'importe qui pourrait aposer à la place du médecin à partir du moment où il dispose du bon formulaire ?

. . . / . . .
Par ailleurs, sur les documents renvoyées, des rubriques sont surlignées en jaune, mais pas d'explication dans le courrier les accompagnant. Il en est ainsi depuis le début : au lieu de nous donner immédiatement toutes les indications précises pour la constitution du dossier, que ce soit au téléphone ou par courrier lors des renvois du dossier, on ne nous livre les informations qu'une par une. Ne serait-il pas plus simple parfois de conserver le dossier à la MGEN et de nous demander par mail le document manquant ? Cela nous éviterait des frais d'affranchissement qui se répètent et augmentent avec le poids croissant du dossier.

Il est évident que devant ces difficultés à obtenir cette petite indemnisation de transport, j'ai depuis son retour à domicile renoncé à accompagner mon épouse à l'hôpital. Que ce soit pour ses visites bi-hebdomadaires ou lors de son hospitalisation en janvier d'une semaine pour infection (due à son faible taux de globules blancs), elle a utilisé le taxi. Pas de dossier à remplir, pas d'avance de fonds, tout est traité par le secrétariat du service d'hématologie et on voit, sur nos relevés, que le remboursement au taxi est fait rapidement (alors que les documents établis sont les mêmes que ceux que nous envoyons, sans je pense signature du médecin car vu le nombre de patients qui viennent en taxi, il y passerait des heures...).
J'ai souvent été, à mon initiative, en contact téléphonique avec des interlocuteurs de la MGEN auxquels je faisais observer que lorsque c'est moi qui fais un aller-retour, cela coûte aux environs de 9 euros à la Sécurité Sociale, quand c'est un taxi, c'est 90 euros, soit dix fois plus, et que je ne comprenais pas qu'on me décourage ainsi d'assurer le transport de mon épouse. On me comprend, on me donne raison, mais on me rétorque que le règlement, c'est le règlement. La dernière fois, il m'a été conseillé de m'adresser directement à vous, ce que je fais par ce courrier. J'aimerais par ailleurs obtenir un rendez-vous avec une personne compétente afin d'examiner et de compléter le dossier en sa présence afin d'éviter qu'il nous soit retourné pour la cinquième fois.
Je trouve que face à des mutualistes dont la maladie perturbe gravement la vie, la MGEN non seulement fait preuve de bien peu de compréhension, mais manifeste même des soupçons de fraude difficilement acceptables. Tous les documents prouvent la nécessité et la réalité de ces transports. Mais on a l'impression qu'on veut nous décourager et nous faire renoncer à cette centaine d'euros qui nous revient. L'usage du véhicule personnel ne fait pourtant qu'économiser de l'argent à la collectivité. Vous conviendrez que notre fidélité à la MGEN est mise ainsi à rude épreuve.

J-Michel
J-Michel

J-Michel

Contributeur débutant

2 points

Réponses

Bonjour Jean-Michel,

Sur le forum nous ne pouvons vous répondre que sur un cas général.
Pour une demande personnelle, il est nécessaire de vous rapprocher d'un conseiller.

Nous avons pu échanger ensemble suite à votre message privé sur Messenger et je viens d'ailleurs de vous apporter une réponse supplémentaire.
Je vous invite à en prendre connaissance et à revenir vers moi si besoin.

Jessica